Rollandin

 Jean Rollandin

Cercle de généalogie des Amis du Musée de Chateau Gombert

Il apparaît au travers des recherches effectues que les ROLLANDIN ont toujours travaillé ou vécu de la terre. Propriétaires terriens, Ménagers, Paysans, maraîchers. Ils sont passé avec l'arrivée de l'eau sur leurs terres dans la deuxième partie du 19 ° siècle, de la culture de la vignes et des olives, aux pommes de terres, salades et autres choux fleurs.

Au 15° et 16°  siècles se sont des bourgeois  au sens de propriétaires de leurs terres à Château Gombert habitants Marseille.


Benoît ROLLANDIN, est fermier royal " du droit de louer de la chair " il ne faut pas y voir une quelconque relation avec le proxénétisme, le fermier était chargé de récolter les taxes sur les ventes et importations de viandes, reversait au Roi et se payait au passage en prélevant une marge à son profit ( quoi que !!!). Marguerite ROLLANDIN épouse Antoine PARRAT, Notaire Royal à Marseille.


Au 18 ° et 19° siècles, des propriétaires vivant sur leurs terres et de leurs productions.

Isnard ROLLANDIN est second syndic de Château-Gombert de 1710 à 1713.


Fin 19° et 20° siècles des cultivateurs et maraîchers.


Fin du 20° siècle et début du suivant 

On fait ce que l'on peut pour tenir le choc, mais le travail de la terre est loin. En tout cas cette recherche m'a permis de me conforter dans l'idée que rien n'est jamais perdu , le temps passe, l'homme s'adapte et s'en sort toujours.


On entend souvent parler "du bon vieux temps", nos anciens ont connu la peste, le choléra, les invasions, la famine, la guillotine, les tranchées, les exterminations etc............ !!!, et nous sommes toujours là. Chaque époque à ses difficultés et comme à dit le sage Pierre DAC "l'homme à son avenir devant lui et il l'auras dans le dos chaque fois qu'il cherchera à le contourner".


Tout au long de leurs actes de mariage les témoins sont tour à tour, Cabaretiers, tonneliers, Aubergiste ou Taverniers. Je me suis souvent demandé comment ont il pu passer du vin, à la vente de produits maraîchers. La réponse est aussi claire que l'eau du canal de Marseille, qui est venus irriguer leurs terres  au milieu du 19 ème. Sans cette eau, seuls les vignes et oliviers ont pu produire dans cette campagne jusqu'alors aride.


En remontant vers le 15° siècle il se précise que seule une branche dont est issu Laugier ROLLANDIN, fils de Jacques, apparaît. La lecture des actes est très difficile et, l'état civil n'existant que depuis 1539 (ordonnance de Villers Cotterets sous François 1° ) les seules voies possibles sont les actes dans les registres des Notaires, qui ont pour particularités d'être aussi difficiles à trouver qu'à lire.


La remontée dans le temps stationne pour l'instant à l'époque de François 1er, célèbre à Marseille pour avoir fait construire le château d'If. Ce n'est pas un constat d'échec, mais à présent les recherches sont passionnantes mais très difficiles.


Je suis preneur de toutes informations complémentaire pour cette période. J'estime la naissance de Jacques ROLLANDIN vers 1525 à Marseille et possédant des terres à Chateau Gombert.


[1] Le Ménager du provençal "meinagié"  possede la terre qu'il exploite

( F.MISTRAL trésor du Félibrige )

En 1696,sous Louis XIV, Jean ROLLANDIN, a ses armoiries dans le d'Hozier  

( Porte d'azur au chevron d'argent accompagné de trois boules d'or, deux en haut et une en pointe) les boules d'or étant le symbole de la vigne.

Succession Isnard ROLLANDIN 1751

Source: Archives départementales BdR

 Mariage Laugier ROLLANDIN 1565

Source: Archives départementales BdR

Rollandin

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager par e-mail

Partager

cette page